Le mot d'humeur
Remonter ] Questions à la mairie ] La petite photo ] En ville sans ma voiture ] Continuité des pistes ] Calendrier ] [ Le mot d'humeur ] Pistes cyclables à Niort ] Autour de Niort ]

Remonter

L'aménagement de la rue de l'Espérance Le problème des parkings pour les vélos
Que fait le Conseil Général pour le vélo? Le projet de la Coulée Verte

L’aménagement de la rue de l’Espérance

Si les petits parcours en site propre paraissent bien sympathiques, la largeur concédée à la bande cyclable inquiétera plus d’un cycliste.

Site propre : l’aménagement cyclable est indépendant de la chaussée où passent les voitures. Une vraie piste cyclable est en site propre.

haut de la page

Largeur moyenne de la bande cyclable: 56 cm !!!

En Allemagne, si la rue est trop étroite, on peut réaliser des bandes de sûreté .(largeur minimum 1,25m)

 


Le problème des parkings pour les vélos

Si on se promène à Niort un Mercredi ou un Samedi, on pourra remarquer que le parking à vélos nouvellement installé place du temple est squatté par les scooters.

En fait, le parking à vélos squatte lui-même l’ancien emplacement réservé aux deux roues. Le mot « deux roues » demande sans doute à être précisé : on désigne sous ce vocable tous les véhicules possédant deux roues. Mais, l’équipement de base pour les mobylettes ou les scooters prévoit une béquille, ce qui n’est pas le cas pour le vélo.

Ce qui fait que celui-ci a besoin d’une structure d’accueil pour se garer. D’autre part, le vélo étant très léger, a besoin d’être attaché à quelque chose pour ne pas être volé. Les arceaux posés place du Temple répondent à ces deux exigences. L’arceau est donc un aménagement destiné en priorité aux vélos.

Lorsqu’un scooter se gare sur l’emplacement vélos, il ne fait qu’occuper un espace, il n’utilise pas véritablement l’aménagement mis en place.

Solution : partant du principe qu’avant d’interdire, on permet. Il suffirait de restituer l’emplacement deux roues précédent pour que tout rentre dans l’ordre.

Mais pour cela, il faudrait le courage surhumain de « récupérer » un espace qui jouxte le parking à vélos, réservé actuellement, comme il se doit, aux voitures.

J’ai bien dit « un espace automobile ».

Maintenant considérons le problème suivant : Étant donné que tout est toujours fait pour garer uniquement les voitures au détriment des autres véhicules . Combien d’années seront nécessaires pour transformer un emplacement automobile en espace pour garer des deux roues?

 

haut de la page

 

 

 

 

 

 

 

Le projet de la Coulée Verte

A la dernière réunion à ce sujet à la Mairie de Niort, le problème crucial était devenu : pourrons-nous faire suffisamment de parkings !

Dérive possible du projet : les berges données aux voitures ?

haut de la page

paragrap

 

 

he2Le projet dlllllil e la Coulée verte ll

Le Conseil Général des Deux-Sèvres a voté

69 millions de francs pour les routes.

 

A-t-il prévu un quelconque budget pour les

aménagements cyclables?

Réponse : oui.

Les conseillers généraux ont voté le 9 juillet 1999 à l’unanimité, un « plan vélo » pour le Marais Poitevin.

L’enveloppe dégagée est de 25 millions de francs (participation de l’Europe, de l’État, de la Région et des communes concernées).

Ce plan ira-t-il dans le sens développé par l’A.C.N.E ?

 

Réponse : oui, car si le plan d’aménagements cyclables vise dans un premier temps le « vélo-loisir » (rétention des touristes de passage), le Conseil Général pense aux retombées sur la population locale en terme de « vélo-utilitaire ».

haut de la page